Le port de plaisance au cœur

actu-anglet-pelagahe

 

Crédit Photo : ©Agglo Côte Basque – Adour

«­ L’océan c’est ma vie, et ce port, une deuxième maison.­» Henri Pelagahe est une figure du port de plaisance d’Anglet géré par l’Agglomération. Il y a amarré ses bateaux depuis 1978 dont « son 6,50 m entièrement retapé», amarré au dernier ponton. Il porte pour nom « askena », le « dernier » en basque, mais pour son propriétaire, « pas question de la dernière sortie en mer ». « J’ai besoin de l’océan pour m’épanouir, les sorties en mer sont vitales, encore plus aujourd’hui à la retraite… »

Sa vie s’est toujours conjuguée avec l’écume. Ce Biarrot de 70 ans a d’abord vécu la Marine nationale, avant d’être scaphandrier, puis marin pêcheur à Saint-Jean de Luz et Anglet. Aujourd’hui, plaisancier, il fait partie de ces passionnés qui sortent régulièrement en mer. Ce port de plaisance, il en est « une mémoire » et ne manque pas d’anecdotes, jusqu’à celle, difficile, relatant les événements climatiques de l’hiver 2013 ayant entraîné de « sacrés dégâts »(1). « Nous avons assisté à un bel élan de solidarité, mais compris aussi le pouvoir que pouvait avoir la nature… ». Une association de plaisanciers l’a d’ailleurs sollicité pour rappeler les techniques d’amarrage. «­ Ces gestes simples prennent tout leur sens lors de ces événements. Alors si je peux être utile… »

(1) L’Agglo Côte Basque – Adour a réparé les ouvrages en 2014.

Interview de novembre 2015 extraite du magazine de l’Agglo Côte Basque – Adour : www.agglo-cotebasque.fr